Position T au squash

Suggestions pour améliorer votre position T

J’ai parlé de l’importance de contrôler le T. Dans cet article, je vais vous expliquer comment dominer le T et quelle doit être votre position. Si vous voulez en savoir plus sur les raisons pour lesquelles vous devez toujours revenir au T, regardez la vidéo ci-dessous.

Comme vous le savez, il existe une position dite « T » au centre du terrain où vous devez retourner après votre tir. Bien sûr, le concept est que de là, vous pouvez aller vers n’importe quel coin en quelques pas. J’ai vu des centaines d’heures de squash à différents niveaux au cours des années et j’ai fait quelques observations sur la position T. Premièrement, j’aimerais que vous vous demandiez si revenir à la position T est une bonne idée. Deuxièmement, quelle devrait être votre position si vous revenez au T assez rapidement pour vous arrêter et attendre le coup suivant ? Donc, en ce qui concerne le T, mes questions sont : où et comment devez-vous vous tenir ?

Où ?

Au début, nous sommes tous entraînés à revenir au centre du terrain, là où les lignes forment un T. C’est un excellent endroit pour commencer. Cependant, lorsque votre jeu s’améliore, je préfère parler de la zone T plutôt que de la position T spécifique. L’objectif est d’apprendre à anticiper le prochain coup de votre adversaire et de modifier votre position sur la zone T dès que possible. Par exemple, si je frappe un long drive vers le fond du court et que la balle est serrée contre le mur (j’aimerais pouvoir faire ça tout le temps !), je sais que mon adversaire devra très probablement défendre en jouant un autre drive vers le fond du court.

Donc, plutôt que d’attendre sur le T, j’attendrais un peu plus près du mur latéral et je tenterais une volée (drop/boast). Mais ne soyez pas trop sûr de vos prédictions : si mon adversaire décide de frapper un beau court croisé et y parvient, je suis en grand danger. Jouer le jeu de fond de court est un excellent moyen de s’entraîner. Vous devez contrôler la zone T dans ce jeu. Le jeu vous permet de vous entraîner à déterminer si votre adversaire va faire un coup droit ou un coup croisé et à ajuster votre placement en conséquence.

Il existe, bien sûr, différentes positions de la zone T qui peuvent être utilisées. Par exemple, si je joue un magnifique lob qui atterrit extrêmement profondément dans le coin arrière, je suis très confiant que mon adversaire devra soit se vanter, soit soulever le ballon pour tenter de tirer un coup droit et haut. Dans ce cas, je me placerais devant le T, un peu plus près du mur latéral où sa fanfaronnade est censée entrer en contact. Cela me permet de me déplacer rapidement pour un drop droit, par exemple, pour le faire courir du coin arrière au coin avant opposé.

Comment ?

Il est inutile d’être positionné précisément sur la zone T avec votre raquette prête (j’écrirai un blog sur ce sujet la semaine prochaine) si vous êtes par ailleurs flegmatique en attendant le prochain coup. Le poids de votre corps doit être ressenti  » sur vos orteils « , vers la plante de vos pieds. Essayez de plier légèrement vos genoux, mais pas trop. Vous devez être capable de vous déplacer rapidement dans n’importe quelle direction et d’inverser votre trajectoire si votre adversaire déguise son coup et vous envoie dans la mauvaise direction au début. Vous devez garder les pieds fermement ancrés au sol jusqu’à ce que vous puissiez voir où se dirige la balle tout en vous sentant « léger ». Le ghosting est un bon moyen de s’entraîner.

Il existe plusieurs façons de le faire, mais l’une de mes préférées est avec un partenaire : vous vous tenez sur le T, et votre compagnon se tient près du mur avant, au milieu. Il fera un geste vers un coin quelconque au hasard, et vous vous déplacerez et « jouerez » un coup (sans balle). Votre partenaire doit attendre que vous vous arrêtiez vraiment sur le T, et il peut occasionnellement vous « piéger » en tentant de vous envoyer dans un sens puis en changeant de coin à la dernière seconde. Il s’agit d’une technique formidable pour s’entraîner à un mouvement vif et rapide à partir du T, ce qui n’est possible que si vous avez une position d’attente parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page